LE MOT DE L’ÉVÊQUE

Avant sa visite pastorale du vendredi 31 mai au lundi 3 juin 2019

Chers amis, Dans sa mission, l’évêque est invité à visiter son diocèse. Avec joie, je me prépare à le faire pour votre paroisse. Ni promenade, ni inspection, la visite est celle d’un Pasteur. Au cours de sa visite, l’évêque célèbre le Seigneur avec les chrétiens de la paroisse et prie avec eux. Il annonce la Bonne Nouvelle et se met au service des personnes, en les connaissant davantage. A la suite du Christ, il envoie : « Avance au large ! » (Lc5, 4) Les paroissiens sous la responsabilité du curé cherchent à vivre, dans les circonstances actuelles, la mission de l’Eglise. Pour cela, ils organisent la vie de la paroisse, ils définissent des orientations. La visite pastorale est l’occasion de présenter cette vie paroissiale, d’évaluer ensemble les orientations, et d’envisager des choix pour demain. Pour préparer la visite, je vous remets un document. Il n’est ni un rapport d’activité, ni un bilan. Il veut rappeler à tous, ce qu’est la paroisse, sa mission, son organisation, son environnement. Cette visite est l’occasion de porter un regard global sur sa vie. Il ne s’agit pas de répondre à tout, mais de souligner l’important. Il ne s’agit pas de relever seulement ce qui va mal, ou de ne garder que ce qui va bien, mais d’avoir un regard réaliste et vrai sur la vie paroissiale.

Je vous invite à me transmettre, avant la visite, une note synthétique, résumant votre réflexion. Cette visite permet aussi à l’évêque de rencontrer des personnes extérieures à la vie de la paroisse, dans le domaine civil, associatif, la vie professionnelle ou la vie des quartiers et des villages. Par là, l’Eglise tout entière dit son attention aux personnes et à notre monde. Faites-moi des suggestions. Dans une visite pastorale, il ne s’agit pas de refaire l’Eglise et le monde, mais de regarder ce qui est à notre portée, à nous laïcs, religieux, diacres, prêtres, évêque. Notre souci doit être d’encourager, de soutenir ce qui a besoin d’être aidé, et surtout de nous réjouir ensemble de ce qui est vécu. Pour que cette visite pastorale porte un fruit abondant, nous avons d’abord à nous mettre à l’écoute du Seigneur. Je souhaite qu’avant la visite, lors d’une célébration, tous Lui confient ce temps, qu’on y prie pour le diocèse et l’évêque.

Que le Seigneur rende nos cœurs ouverts et disponibles à ses appels. En communion avec vous tous,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*